au coeur de l'actualité météo là où déferle la houle et rugit la mer, contre vents et marées...
BASSIN OCÉAN INDIEN SUD-OUEST
Réunion
Maurice
Mayotte
Madagascar
Rodrigues
Seychelles
Comores
Mozambique
LES PRÉVISIONS D'ACTIVITÉ DE LA SAISON CYCLONIQUE 2021-2022 POUR LE BASSIN OCÉAN INDIEN SUD-OUEST
Un certain nombre de facteurs climatologiques (que sont les phénomènes El Nino-La Nina, l'Oscillation Quasi Biennale (QBO), l'IOD, mais aussi la MJO)
nous permettent d'élaborer des prévisions quant au déroulement de la saison cyclonique à venir
En clair aurons-nous peu ou beaucoup de systèmes
bassin Océan Indien Sud-Ouest qui se situe des côtes africaines jusqu'au 90°Est
Quelque soit les prévisions il n'en demeure pas moins que le risque est toujours là qu'il y ait un seul ou une dizaine de systèmes cycloniques
Donc toujours les mêmes principes à respecter avant et pendant la saison cyclonique à partir du moment où l'on réside dans un bassin cyclonique

Sur les dernières 37 années la moyenne est de 9.46 systèmes cycloniques dont 4.95 cyclones tropicaux selon les données CycloneXtrème

Suivant la synthèse des prévisions à priori une activité cyclonique proche de la normale est prévue pour cette saison cyclonique
Selon Commission de l'Océan Indien - Septembre 2021
Selon la déclaration de la 10ème session du forum régional des prévisions saisonnières du sud-ouest de l'océan indien (SWIOCOF-10) du 20 au 23 septembre 2021
on s'attend à une activité cyclonique normale à en dessous de la moyenne
Le bassin pourrait connaître 7 à 11 systèmes tropicaux nommés. La moyenne climatologique retenu est de 10
Pour la première partie de la saison (jusqu’en janvier), l’activité cyclonique est attendue essentiellement sur l’est du bassin, loin des terres habitées,
mais des trajectoires paraboliques pouvant atteindre les Mascareignes ne sont pas exclues.
Pour la seconde partie de la saison (à partir de février), l’activité pourra se développer plus à l’ouest et plus près des zones habitées, notamment dans le canal du Mozambique
et au nord-est de Madagascar. Cependant les incertitudes pour cette période sont fortes, eu égard à l’échéance considérée.
Le début de saison prévu plus actif sur la partie orientale du bassin (et moins actif côté ouest) est lié en premier lieu à l'influence de la phase négative du Dipôle de l'Océan Indien (IOD)
Selon M.M.S (Maurice) - Octobre 2021
M.M.S prévoit une activité cyclonique entre 9 à 11 systèmes tropicaux nommés dont 5 cyclones tropicaux
La zone de cyclogenèse préférentielle se situerait à l'est de Diego Garcia en 1ère partie de saison cyclonique et à partir de février elle s'élargirait sur toute la partie ouest
Le premier système pourrait être observé dans la 1ère quinzaine de novembre avec une probabilité de 50%...
Selon Météo France Réunion - Octobre 2021
La saison cyclonique 2021-2022 devrait être caractérisée par une activité proche de la normale
à l’échelle du bassin cyclonique du Sud-Ouest de l'océan Indien

Cette saison pourrait donc connaître au total entre 8 et 12 systèmes (tempêtes et cyclones),
avec entre 4 et 6 d’entre eux atteignant le stade de cyclone tropical.

Dans un contexte de grande échelle présentant des similitudes avec celui de l’année dernière,
les zones de genèses seront encore privilégiées sur la moitié Est du bassin.



Les trajectoires cycloniques devraient être majoritairement orientées vers l’Ouest ou le Sud-Ouest,
pouvant amener les phénomènes à menacer les terres habitées de la partie Ouest du bassin.



Nous estimons que sur l’ensemble de la saison cyclonique 2021-2022,
il y a une probabilité de 50% de connaître une activité proche de la normale,
une probabilité de 30% pour que l'activité cyclonique soit inférieure à la normale
et une probabilité de 20% pour que l’activité soit supérieure à la normale .

On s'attend, avec une probabilité de 70%, à avoir 8 à 12 phénomènes cycloniques (tempêtes et cyclones)
sur le Sud-Ouest de l'océan Indien (normale à 10), dont 4 à 6 deviennent des cyclones tropicaux (normale à 5).
 
 
Le site CYCLONEXTREME est depuis 2003 un site personnel et ne dépend d'aucun centre météorologique officiel
Il ne remplace en aucune façon les organismes gouvernementaux de prévisions cycloniques et d'alertes